Auto... verte

Publié le par florend

Etre confiné c'est aussi prendre le temps de réfléchir, de se reposer, de se poser les bonnes questions, de lire des livres et articles mis de côté pour le jour où on aura enfin le temps de les consulter, comme celui copier/coller & lien ci joint :

"" Tordre le cou aux incitations financières à la consommation

Une donnée de base : la construction d’une voiture, c’est une émission moyenne de 15 tonnes de CO2.

Dans le premier cas (celui du « riche »), le véhicule que vous changez a 100.000 km et que vous souhaitez remplacer, consomme 8 litres aux 100 km, en conditions réelles. Ceci correspond à 185 grammes de CO2 par kilomètre (185 g/km), soit 18,5 tonnes dégagées depuis que vous roulez avec. Vous visez une Peugeot 308 essence, annoncée à 106 g/km et CO2, avec une consommation de 4,5 litres aux 100 km. La première chose à savoir est que la compacte sera bien loin de cette valeur en conditions réelles mais plutôt autour des 6,5 litres, soit 150 g/km de CO2(données Caradisiac). Sur 100.000 km effectués, nous arrivons à un total de 15 tonnes dégagées. Emissions totales de CO2 sur 200.000 km : 18,5 t (ancien véhicule sur 100.000 km) plus 19,2 t (production de la nouvelle 308) plus 15 t (émissions de la nouvelle voiture sur 100.000 km). Cela nous fait un total d’émission de 52,7 tonnes.

Pour le deuxième cas (celui du « pauvre »), vous conservez votre voiture jusqu’à ses 200.000 km. Votre véhicule, qui a été acheté neuf, consomme donc ses 8 litres tous les 100 km. Sur 200.000 km, cela équivaut à 37 tonnes de CO2 dégagées. Même si votre voiture consomme un litre et demi de plus tous les 100 km qu’une voiture essence plus récente, vous avez émis 15 tonnes de moins que la personne qui a changé pour un véhicule plus propre. Alors imaginez pour ceux qui changent tous les 50.000 km, ou encore ceux qui roulent dans des voitures marquant plus de 500.000 km parcourus aux compteurs, et que la société de consommation montre du doigt comme de gros pollueurs… """

(Photo : 50ans de la 404 à Linas- Monthlery (91) mai 2010)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amédée 27/04/2020 22:40

Chemins de traverse : ))

Bruno 12/04/2020 22:24

Bien vu Florend comme d'hab!!!

breuilleton 10/04/2020 20:52

https://i.servimg.com/u/f65/11/14/83/73/ecolo10.jpg

Jacques 09/04/2020 21:24

Raisonnement très pertinent qu'il conviendrait de faire rentrer de force dans la pauvre petite cervelle de nos écolo-politiques de tout bord.
Hélas, ils seront sans doute parmi les premier à l'ouvrir à nouveau dès que l'actualité leur en laissera le loisir.
Le raisonnement de ces irresponsable est largement au niveau de celui de tous les diplômés qui gèrent la crise que nous traversons.
En attendant continuons tant que nous le pouvons à faire vivre nos vieux véhicules.
Merci pour ce blog sympa.

Florend 10/04/2020 08:39

Merci Jacques et à bientôt sur la route et ses chemins de travers...